Une pute à son service

de Stéphane MBIANDJI • Roman

1 500 F CFA / 434 pages

Description

Je m'appelle Ilhem et au moment où commence mon histoire j'ai 19 ans. Financièrement je vis plutôt bien. J'ai une très belle maison, achetée, et une belle voiture. Je ne manque pas d'argent, j'ai un travail qui rapporte bien. Certes ce n'est pas le meilleur des travails mais c'est tout ce que j'ai pu trouver après qu'on met mis dehors à l'orphelinat. Entant normal ils n'ont pas le droit de faire cela, -rire- mais quand ton directeur est un gros pervers et un sacré fils de p*te, je pense que l'on peut s'attendre à tout. Je n'étais pas la seule à mettre retrouver dans cette situation, d'autres orphelins presque dans la majorité et tous s'être déjà fait abusés au moins une fois par ce sal*pard se sont retrouvés dehors. Cela fait bientôt quatre ans que je vends mon corps. Coucher à droite à gauche ce n'est plus un problème pour moi. Je ne suis plus vierge depuis très longtemps. Depuis qu'il m'a violé. Je pense que je suis devenue encore plus indifférente au fait qu'on touche à mon corps, après m'être fait abuser pour la deuxième fois, et cette fois ci par le directeur de l'orphelinat. C'est là que j'ai compris que mon corps pouvait être ma porte de sortie, celui qui me permettra d'avoir tous ce dont je voulais. Alors depuis mes 14 ans un an avant mon renvoie, je l'utilisais après les cours pour économiser, pour pouvoir l'utiliser après ma sortie de l'orphelinat. Sortie qu'il s'est fait plus tôt que prévu finalement. Revenons à ma description, je suis Ilhem 19 ans, 1m70 pour 58 kilos, physiquement je me trouve normal, je ne vais pas me vanter ou encore me dénigrer, sachez seulement que je m'aime comme je suis. Je suis orpheline depuis très longtemps. Après l'orphelinat, j'ai vécu durant trois ans dans des villas toutes différentes, et ce n'est que deux mois après mes dix huit ans que j'ai pu acheter ma maison. Je l'ai acheté avec mon propre argent mais avec l'aide d'un ami. J'ai très peu de gens autour de moi. On a tendance à m'éviter ou encore me dévisager. On me dit souvent que je dégage quelque chose, qui donne pas envie aux filles de s'approcher de moi. Ça me fait toujours autant rire, quand je vois les femmes me regardaient de la tête au pied en me dévisageant pendant que leurs hommes eux m'admirent. Je mentirais si je disais que ça ne me faisais rien qu'on me juge sans me connaître, je vis avec et maintenant j'en joue. A défaut de ne pas m'aimer autant faire en sorte qu'elles me haïssent pour une vraie raison. Je tiens à préciser que je n'ai pas un comportement de provocatrice tout le temps, seulement quand je me sens juger, dévisagé sans rien avoir fait. Voilà qui je suis. Pour le reste entrer dans mon monde, ce monde où j’étais une #Pute_À_Son_Service

À propos de l'auteur

Je m'appelle Stéphane Mbiandji d'origine Camerounaise , je suis écrivain, Community Manager

Livres du même auteur

Couverture de Mariage forcé

Mariage forcé

Stéphane MBIANDJI

Couverture de L'Imam et la stripteaseuse

L'Imam et la stripteaseuse

Stéphane MBIANDJI

Couverture de Maitresse d'un homme marié

Maitresse d'un homme marié

Stéphane MBIANDJI

Livres de la même catégorie

Couverture de Moi, Maîtresse ?

Moi, Maîtresse ?

Djeney SIBY G.

Couverture de PDG doux vs femme indomptable

PDG doux vs femme indomptable

Les chroniques de Mwasita

Couverture de La cousine de mon père

La cousine de mon père

Larry Boutchom (Larrime)

Couverture de Douce Imane

Douce Imane

Djeney SIBY G.